Affaires Salvail, Rozon, Parent, Brûlé... qu'en sera la conclusion?

JOËL LEMAY/AGENCE QMI
Comme vous le savez tous, Éric Salvail, Gilbert Rozon, Gilles Parent et Michel Brûlé ont tous été écorchés la semaine dernière parce qu’ils ont ou auraient eu des inconduites sexuelles.  Aïe ! Appelons un chat un chat, donc appelons ça du harcèlement sexuel et/ou des agressions sexuelles. Fa que... c’est juste inacceptable. 
Qu’est-ce qui pousse ces gens à agir ainsi?

PHOTO D'ARCHIVES
Une sexualité débridée ? Une banalisation de leur sexualité? Du narcissisme à souhait ?  Une forme de contrôle?  Ou un peu de tout ça?  Peu importe, il faut toujours qu’on se le dise : C’est inadmissible, un point c’est tout.

Maintenant, quelles seront les suites à tout ça?  

PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Salvail s’est retiré de ses occupations pour un temps indéterminé, Rozon cherche à vendre ses actions de Juste Pour Rire (en plus d’avoir salopé la vie de plusieurs de ses collaborateurs, il fera aussi un coup d’argent...Quelle ironie, n’est-ce pas?), Parent n’a maintenant plus de job et Brûlé s’est retiré des élections municipales.  Probablement que leurs carrières sont déjà derrière eux et finies pour de bon.  Mais permettez-moi d’en douter, même si tant qu’à moi, moins on les verra et mieux ça sera. Le Québec oublie vite quand il s’agit de leurs vedettes chéries.  Je pense ici à Joël Legendre qui s’était fait prendre à se masturber en public (dans un parc de la Rive-Sud). Il s’était éclipsé pendant une courte période de temps et était ensuite revenu en force à la télé, la radio, etc.  Évidemment, vous me direz que la situation était très
PHOTO D'ARCHIVES, CHANTAL POIRIER
différente parce que lui n’avait point harcelé ou abusé sexuellement d’un de ses semblables, qu’il n’avait obligé personne à commettre ou à subir un acte qu’il ne voulait pas.  Vous avez entièrement raison, mais malgré tout je trouve qu’avec l’acte reproché il est vite revenu le chouchou du public.  Anyway, il y a pire.  Tsé!  Dans un passé d’à peine deux décennies, Gilbert Rozon avait eu maille à partir avec une affaire d’agression sexuelle, il s’était repenti dans tous les médias, avait eu l’air sincère, du moins suffisamment pour qu’à nouveau le public et ses paires l’accueillent dans le show business à bras ouverts. 
Qu’en a-t-il fait de sa deuxième chance ?  Il a continué de commettre des gestes fallacieux, des actes grossiers et impardonnables. Alors, moi je me dis, aujourd'hui, qu’il en paie le prix et qu'il disparaisse du radar Showbizz.

Quant à Éric Salvail, plusieurs de ses fans semblent prêts à lui pardonner, souhaitant même son retour le plus tôt possible, disant même que ses actes déplacés ça n'était pas la fin du monde.  Euh… pardon?  Si cela vous était arrivé(e) que d’avoir son phallus dans la face sans l’avoir demandé, si c’était votre garçon qu’il avait affublé de toutes ces manigances choquantes et blessantes, votre indulgence serait-elle la même ?  Permettez-moi d’en douter.  Et permettez-moi de vous dire que si votre compréhension était la même, eh bien!, y’a quelque chose qui ne tourne pas rond dans votre carafon.  Vite, courez voir un psy!

Je souhaite de tout cœur que de tels agissements soient toujours dénoncés, tant par les victimes que par le autres qui sont témoins de ce genre de scènes.  J’espère que Salvail, Rozon, Parent et Brûlé comprennent que toute la société condamne leurs comportements.  Maintenant, s’ils ont besoin d’aide, qu’ils pensent réellement en avoir besoin pour cesser d'avoir de tels comportements, qu’ils aillent en chercher.  Mais bon, j’imagine que les thérapies pour ça sont moins efficaces quand les requérants surgissent après s’être faits prendre les culottes à terre.  Mais ça, ce n’est pas à moi de juger de leur sincérité.  Mais qu’on se le dise, ce dont on accuse ces hommes est loin d’être banal. Leurs victimes ont souffert et souffrent toujours à cause de leurs agissements.  

Ce sont aux victimes que toute notre empathie doit aller.  Ce sont aux victimes qui ont décidé de parler à qui on doit de saluer leur courage et ainsi qu'à toutes ces gens qui souffrent en silence parce qu’ils ne sont pas encore prêts à dénoncer.  J’espère que toutes ces dénonciations leur donneront le boost pour ne plus avoir honte, pour que justice leur soit rendue.    Ah oui !  Un gros merci à ces personnes qui ont parlé de vouloir changer les choses pour que notre société n’autorise plus jamais que de tels assaillants sévissent.  Enfin, grâce à ces langues dénouées, les intouchables ne seront plus intouchables ! 

Commentaires

suzy wong a dit…
François,

J'espère de tout coeur que cette grande vague de dénonciations va changer le monde actuel pour le mieux. Je crois qu'en plus de ces dénonciations, les hommes qui n'acceptent pas de tels comportements (et aussi certaines femmes même si ce n'est pas la panacée) doivent tous le dire très haut.
Merci pour cet excellent billet.
suzy wong a dit…
La transaction, du moins pour Salvail, est conclue. Donc, assûrément, le message est maintenant lancé : On ne cautionne pas de tels comportements et on ne veut pas être associé (diffuseurs, commanditaires, etc.) à lui. Maintenant, laissons la justice s'occuper de lui vu que des victimes ont décidé de porter plainte à la police. Si la preuve est étoffée contre lui, il aura une sentence (N'oublions pas qu'ici qu'il est présumé innocent jusqu'à ce qu'il soit déclaré coupable dans un palais de justice... évidemment, on sait déjà tous que c'était un bel innocent d'avoir agi ainsi) et donc au minimun un dossier criminel s'il n'est pas incarcéré. Rozon risque lui aussi pareil sort. En gros, ils ne s'en sortiront pas sans égratignure. Bien au contraire !
Merci Suzy.

Si une chose de bien peut sortir de cette histoire (ces histoires), si ça peut maintenant inciter les victimes à dénoncer, alors tant mieux.
Sauf que je n'y crois pas vraiment. Je suis peut-être cynique, mais quand je lis des commentaires de personnes qui sont en crisse contre les victimes pour avoir dénoncer, contre les "journaleuses en manque de scoop", contre l'homme qui a finalement dénoncé les agissements de Salvail, je me dis que les choses ne sont sans doute pas prêtes de changer.
Tant mieux si il y a une prise de conscience dans la majorité de la population et/ou dans le système de justice. Mais semble bien qu'il reste encore beaucoup d'éducations à faire.
À vous les victimes, dénoncez, c'est encore la meilleure façon de briser ces hommes qui se croient tout permis, qui semblent croire que tous leur est dû.
Malgré tout, si vous choisissez de garder le silence pour des raisons qui vous appartiennent, sachez que vous avez et aurez toujours toute ma compassion et que je ne vous jugerez jamais. Vous n'êtes pas en tort, vous n'êtes pas coupables. C'est à ces hommes, ces osties de tordus de garder leurs mains et machins dans leur poches et leur culottes.
Encore à vous les victimes, je vous souhaites la sérénité et de pouvoir un jour, vivre en paix.

François Laurier

Messages les plus consultés